Langue [+]

Transcréation & services linguistiques

Transcréation & services linguistiques

La transcréation est au cœur de notre processus d’exécution marketing à l’international : elle contribue à la réalisation de rédactionnels efficaces dans les marchés cibles. Comptant parmi les leaders mondiaux de la transcréation, nous reconnaissons l’importance d’un juste équilibre entre l’image mondiale d’une marque et la déclinaison locale de cette identité. Dans tous nos bureaux, des équipes multiculturelles travaillent en relation avec un réseau mondial de plus de 3 000 talents qui exercent dans leur pays natal : rédacteurs bilingues, éditeurs, traducteurs spécialisés, responsables du planning stratégique ou numérique, journalistes ou blogueurs. L’intégration de notre flux opérationnel de production à une technologie de transcréation de pointe, à des solutions terminologiques et à une gestion des talents nous permet d’optimiser à la fois la qualité et l’efficacité de nos travaux.

Technologies linguistiques

Hogarth doit sa réussite à un changement innovant par rapport aux méthodes de travail classiques. Notre approche de la transcréation en est l’illustration parfaite. Cette étape est généralement traitée séparément, et constitue un à-côté du processus de production. L’intégration de technologies linguistiques au cœur du flux opérationnel de production permet une plus grande efficacité, réduit les coûts et les délais d’exécution. Pour traiter une demande de localisation, nous ne travaillons pas à partir d’une feuille de route, mais directement depuis le master, pour en extraire le texte grâce à notre flux opérationnel XML avant de le réintroduire dans le master une fois traduit, sans rien altérer du format d’origine – que ce soit un catalogue de 200 pages ou un fichier numérique basé sur un code.

Technique de localisation

La technique de localisation consiste à défaire l’environnement de développement d’un master pour en extraire tous les contenus traduisibles avant de les réinjecter une fois traduits. Cette approche exige de nos techniciens en localisation un traitement rigoureux, en amont comme en aval, afin de n’omettre aucun élément. Chaque projet est considéré dans son ensemble, quelle que soit son envergure. Les fichiers source sont analysés et préparés. Ils font même l’objet d’une vérification préalable, afin que les textes figurant dans les visuels et autres éléments binaires soient extraits ou puissent être modifiés. La mise en page fait également l’objet de retouches nécessitées par la traduction.

Mémoire de traduction

Translation Memory Technology

Une mémoire de traduction (TM) est une base de données qui regroupe sous forme de segments les contenus traduits et validés. Ces segments peuvent être des mots, des intitulés, des phrases complètes, voire une liste d’éléments. Chaque mémoire de traduction organise ces segments par paires (langue source et langue cible), appelées unités de traduction. Celles-ci peuvent être réutilisées par le traducteur afin de veiller à la cohérence linguistique d’une marque au long terme, tous supports confondus. Chaque mémoire de traduction est créée pour un client ou une marque spécifique. Elle est revue et mise à jour au terme de chaque projet.

Base de données terminologique

Terminology Database

Pour préserver l’intégrité d’une marque, une gestion de la terminologie efficace est vitale, parce qu’elle assure la cohérence de mots clés sur l’ensemble des communications, quel que soit le canal choisi. La gestion de la terminologie suppose l’extraction de termes à partir de contenus neufs et anciens, la collecte d’équivalents pour lequel le client marque une préférence dans la langue cible et la constitution de bases de données terminologiques ou glossaires pour chaque marque. Les possibilités de recherche sont multiples et ces glossaires sont reliés à la mémoire de traduction correspondante ; nos rédacteurs sont ainsi automatiquement avertis de la présence d’un terme déjà validé à chaque nouvelle phrase. Cette automatisation optimise à la fois la qualité et la cohérence du message, et apporte un surcroît de productivité.